Marie Larroque-Daran crée des chrysalides évoquant une aventure humaine faite de profondes transformations internes. Elle propose ce qu’il en reste à travers sculptures et installations : la trace de ce qui a eu lieu. Désorganisations composites d’enveloppes charnelles et os abandonnés en chemin, ses mues aux allures de vestiges archéologiques sont des captations d’instants transitoires de métamorphoses biologiques et immatérielles. L’artiste borde en ciment filaire l’espace laissé vide par cette trajectoire de la vie en s’appropriant le « vide porteur » comme matériau de l’œuvre.

 

 

3ème édition du festival ARRÊT SUR IMAGE 22/11 > 01/12
Aux frontières du vivant

La vie est reproduction du même mais aussi "une création incessante" de formes imprévisibles

VERNISSAGE de l'exposition le vendredi 22 novembre à 18H00 avec l'inauguration du Festival OVNi. 

à l'Entre-Pont, au 109 - 89 route de Turin - Nice / Rens. 04.93.31.33.72 / info@lehublot.net

Copies non conformes Cécile Babiole Révolution au mètre carré Florian Schönersted MyCore Sandra et Gaspard Bébié-Valérian Yells Atreuma Sandra et Gaspard Bébié-Valérian Alphame Marie Larroque-Daran Géophonie Frédéric Alemany Lost Ground Hector Castells-Matutano Le Caire 2012 Luc Martinez

 

 


"Je creuse le matériau pour atteindre l'enveloppe fragile de la métamorphose"

Using Format